Assurance auto : Et le bonus-malus, c’est quoi ?

Le CRM ou Coefficient de Réduction Majoration, connu également sous le nom de bonus-malus est l’élément-clé dans le domaine de l’assurance auto. Il détermine le montant total de votre cotisation d’assurance et figure sur votre relevé d’information. Découvrez quelques généralités sur le bonus-malus.

Bonus-malus : à quoi sert-il ?

L’assurance auto bonus malus ou CRM est le coefficient qui s’applique à votre tarif d’assurance venant de votre assureur. Peu importe la compagnie d’assurance que vous choisissez, le process reste le même. Cette dernière fait ce calcul de bonus pour chaque échéance annuelle. De ce fait, le nouveau coefficient va s’appliquer sur le montant total de votre prime d’assurance après un an de contrat. Il faut souligner qu’un coefficient de bonus-malus qui est inférieur à 1 peut réduire votre prime annuelle. Par contre, s’il est supérieur à 1, cela entraînera une augmentation de vos primes. Par exemple, si le CRM est de 1, il n’y aura pas de modification dans le payement, s’il est de 0.5, la cotisation sera divisée par 2 et s’il est de 1.5, la cotisation sera augmentée d’un quart.

Comment connaître votre bonus-malus ?

Votre assurance auto bonus malus va figurer sur le relevé d’information également appelé relevé de situation qui est fourni par votre assureur. À chaque échéance annuelle, votre assurance vous l’adressera. Dans le cas où vous devez souscrire à une nouvelle police suite à la cession de votre voiture ou si vous voulez résilier votre assurance, ce justificatif doit obligatoirement être fourni à votre nouvel assureur. Votre contrat ne va pas être validé définitivement sans ce document. Par contre, pour les assurances auto temporaires, les tarifs ne sont pas basés sur le bonus-malus. Donc, ces dernières ne fournissent pas de relevé d’information.

Comment est calculé le bonus-malus ?

Lorsque c’est la première fois que vous souscrivez à une assurance auto, et que n’avez aucune justification d’année d’assurance, votre bonus-malus de départ sera fixé à 1 par défaut. Puis, ce sera à votre assureur de calculer votre coefficient par rapport à votre historique d’assuré. Il prendra en compte vos antécédents d’assurance tels que le type et le nombre de sinistres comme le vol, le bris de glace, l’incendie, etc. ou les accidents matériels ou corporels que vous avez causés ou subis. Si vous n’avez pas déclaré d’accident, vous pourrez bénéficier d’un bonus. Le coefficient de ce bonus peut se calculer en multipliant le dernier coefficient par 0.95, équivalent à 5 % de réduction. Donc, il faut 13 ans d’assurance pour avoir un coefficient de 0.5. Par contre, si vous avez fait une déclaration d’un ou de plusieurs accidents responsables, cela va impacter votre malus. Votre coefficient va être majoré en fonction du niveau de responsabilité. Pour calculer le nouveau coefficient, vous devez multiplier votre dernier bonus-malus par 1.125 par accident où vous êtes partiellement responsable et par 1.25 par accident où vous êtes totalement responsable.

Comparateur assurance auto : pourquoi l’utiliser ?
Assurance auto : Tiers, Tous risques, quèsaco ?